ActuTop 5
    1

    Quelles sont les nouveautés A2 en 2023 ?

    Permis A2 en poche, vous êtes prêts à dégainer le chéquier pour vous acheter votre première moto. Vous voulez être dans le coup et avoir le dernier cri, le truc à la mode, LA nouveauté de l’année. Mais vous ne savez pas où donner de la tête. Voici la liste des nouveautés 2023 accessibles avec un permis A2. Vous y verrez plus clair, mais vous risquez aussi d’être rongé par le pire des dilemmes : laquelle je prends !

    Aprilia : va piano, va sano

    Pour faire simple, il n’y a pas de nouveautés A2 annoncées pour le moment chez les Italiens d’Aprilia. Il faudra rester attentif malgré tout en 2023, les transalpins étant les rois de l’improvisation organisée. En attendant, on se satisfera bien largement de la gamme 660 : la sportive RS 660 essayée sur le site, le roadster Tuono 660 et l’excellent tral Tuareg disponible en version bridée. C’est déjà pas mal, non ?

    BMW : Niecht

    Deuxième marque et déjà deuxième déception. Chez BMW aussi ça ronronne côté permis A2 et aucune nouveauté n’a été annoncé pour 2023. Heureusement, le catalogue est déjà plutôt bien fourni : F 900 XR, R 850 GS, R Nine T Pure, R 18, F 900 R, G 310 GS et R, CE-04, et j’en oublie. On essaiera la R18, cet OVNI pour les A2 qui aiment les belles choses et qui ont touché des dividendes en fin d’année.

    CF Moto : la Chine se débride

    CF Moto est sérieusement en train de remettre en cause les idées reçues sur les « chinoiseries » en proposant des motos de plus en plus cohérentes et bien conçues. Cette année, la marque va continuer de monter en gamme pour se rapprocher des leaders du marché avec des motos de plus grosse cylindrée. Malheureusement pour nous, cela veut dire des motos qui ne sont pas forcément A2. Et oui, les temps changent et pour grandir, les Chinois s’émancipent des 35kW.

    NK-C22

    Ce roadster au look agressif, qui va bénéficier du partenariat avec KTM, notamment pour le moteur 790 cm3 dérivé du LC8c que CFMoto produit pour les Autrichiens, débarque en 2023.Mais il n’a pas été confirmé qu’une version 95ch, donc bridable en A2 sera produite. 

    450 SR

    CFMoto 450 SR 2023 – A2Riders.com

    Les apprentis pilotes pourront se faire les dents et les sliders avec une petite sportive de 449,5 cm³. La 450 SR c’est un bicylindre (calé à 270 degrés), qui développe 44,5 ch et 39 Nm de couple, pour un poids d’environ 190 kg tous pleins faits. Cela devrait en faire une moto sympathique, d’autant que le constructeur annonce 4,8 secondes pour faire le zéro à 100.

    Pour le reste, la moto sera équipée pour faire briller la fiche technique : fourche inversée, freinage Brembo, TFT 5 pouces. Le tout pour 6 500 euros environ, (prix non communiqué au moment de l’écriture de ce papier). Voilà qui confirme que CF Moto veut être un constructeur comme les autres, ce qui se fait au détriment de tarifs agressifs. Mais il va falloir que le réseau et la fiabilité soient, eux aussi, au niveau pour être vraiment crédible. La petite marque à surveiller en 2023.

    Ducati : Italia s’é desta !

    Ducati Scrambler A2 2023 – A2Riders.com

    Après une année 2022 qui a cartonné, les Italiens de Bologne sont chauds comme la braise pour attaquer 2023 ! Et les A2 seront chouchoutés par les rossi avec le roadster Monster, le trail sportif Mutlistrada V2, le trail pour l’aventure DesertX et le Scrambler. Chez Ducati, le bridage se fait désormais via l’électronique et s’avère de qualité, on ne peut donc que se réjouir d’avoir autant de choix. Pour 2023, il faudra compter sur deux nouveautés.

    Ducati Monster SP

    Ducati Monster SP 2022 – A2Riders.com

    Ce n’est pas une nouveauté au sens propre du terme, mais rendre une version énervée et suréquipée, accessible aux A2, mérite de se retrouver dans ces nouveautés 2023. Ce Monster SP est équipé d’un moteur Testastretta de 937 cm³ qui est bourré de couple (93 Nm en full), désormais équipé de suspensions Öhlins, qui sont actuellement les meilleures du marché, pour une moto pesant 186 kg, cela va faire saliver les tifosi de la division Corse, surtout avec sa peinture spéciale. De quoi faire des wheelings aussi efficacement que des intérieurs aux copains. Par contre, il faudra débourser 15 090 euros, mais Ducati espère qu’appartenir à une élite, n’a pas de prix pour vous.

    Le Monster SP en détail dans ce papier A2 Riders.

    Scrambler

    Ducati Scrambler A2 2023 – A2Riders.com

    Cela faisait une petite dizaine d’années que le Scrambler était au catalogue. Ducati a décidé de lui refaire une jeunesse, pour la troisième fois. Mais la mission était délicate sur cette icône. Après tout, le Scrambler des années 2000 est un hommage au Scrambler Ducati des années 60, mais c’est surtout la Ducati la plus vendue à travers le monde. Un succès tel, que le Scrambler est devenu une marque à part dans l’univers Ducati.

    Cette version 2023 n’en fait pas des tonnes, mais le fait bien. Ce Scrambler conserve le bicylindre en L à distribution Desmodromique, hérité du Monster du début des années 2000. Même le Monster n’a pas réussi ce tour de force ! Ça tombe bien, c’est un moteur joueur avec  73 ch, une puissance max disponible à 8 250 tr/min et 65,2 Nm de couple à 7 000tr/min, pour une moto qui pèse 185 kg, soit 4 kg de moins que l’ancien. Mais la techno débarque en force : ride by wire et 2 modes de conduite, écran TFT, anti-patinage, etc.

    La vraie nouveauté, c’est qu’il assume désormais complétement son côté fashion victim, puisqu’il est personnalisable à l’extrême, avec des caches de réservoir, de phare et de plaque arrière, interchangeables. Si vous prenez en compte qu’il y a 3 versions disponibles, 9 coloris, cela fait une infinité de déclinaisons et surtout peu de chance de croiser un Scrambler qui ressemble au vôtre. Parfait pour fuir la standardisation minimaliste des temps modernes !

    En plus, comme c’est une Ducati avec un cadre treillis tubulaire, bien équipée (fourche inversée, Brembo), le plaisir de pilotage suivra. Il faudra lâcher 12 390 euros (prix de départ) pour être le motocycliste le plus tendance.

    Retrouvez la présentation détaillée du nouveau Scrambler Ducati.

    Fantic : l’effet Yamaha

    Fantic Caballero 700 2023 – A2Riders.com

    Le Fantic Caballero est mon scrambler préféré, ce n’est pas un secret et beaucoup d’entre vous seront d’accord avec moi ! D’ailleurs, il est dans mon Top 5 des scramblers.

    Depuis quelque temps Fantic s’est rapproché de Yamaha, avec un partenariat technique étroit, notamment sur des projets en rallye raid et sur l’électrique. Les Italiens ont donc profité de leur relation pour négocier une faveur : « Ragazzi ! On peut vous emprunter votre moteur CP2 ? Si ? Grazzie mille ! » Et voilà le Caballero qui passe à 689 cm³ avec le bicylindre le plus populaire et le plus fun de la décennie qui équipe la MT-07 et la Ténéré 700. On se retrouve avec une moto néo-rétro hyper sexy qui va faire des grosses cochonneries avec ses 75 ch à 9 125tr/min et 67 N de couple à 6 520 tr/min, pour 180kg.

    Fantic devrait ainsi franchir un cap dans les ventes et réussir là où la XSR 700 semble être coincée dans une ornière.

    Vous en voulez une ? Rendez-vous en avril avec un chèque rempli à 10 000 euros (environ).

    Honda : champion des A2 ?

    Honda Hornet 750 – 2023 – © A2 Riders

    Le constructeur japonais veut sa place de numéro 1 mondial et s’attaque donc frontalement à Yamaha avec toute une gamme 750. Au passage, une petite sucrerie a aussi été dévoilé. Ils sont gâtés les A2, cœur de la cible Honda.

    CL 500, Hornet, Transalp, des noms bien connus. Chez Honda, soit ils sont nostalgiques, soit ils manquent d’originalité. Ou alors, ils ont besoin de se rassurer.

    Scrambler CL 500

    Honda CL 500 2023 – A2Riders.com

    Honda se réveille enfin sur la mode du scrambler. Et nous propose le retour d’un nom qui remonte aux années 60, quand le scrambler était la moto préférée des hippies : CL 500. En 2023, ce scrambler devrait être la moto préférée des urbains qui chercheront un petit utilitaire qui mettra un peu de bonheur dans leur quotidien. Un faux air de CMX 500 avec son phare avant et sa ligne. Un moteur 500 cm³ légèrement revu pour l’occasion afin de lui offre plus de piquant dans les accélérations. Une petite moto (790 mm de hauteur de selle, 192 kg) qui, on l’espère, devrait avoir un petit prix. Sous les 7 000 euros ? Rien d’officiel annoncé par Honda au moment de l’écriture.

    Et si son air de CMX 500 laisse craindre qu’il ne s’agisse que d’un petit Custom surélevé, la lecture attentive de la fiche technique redonne de l’espoir. Un scrambler à ne pas sous-estimer. 

    Retrouvez les informations détaillées sur le nouveau scrambler CL 500 de Honda.

    Hornet 750

    Honda Hornet 750 – 2023 – © A2 Riders

    À peine débarquée et déjà la Hornet 750 joue le titre de meilleur roadster mid-size/A2 du marché. En même temps, le nom Hornet est une icône. Mais avec son retour, Honda fait aussi sa révolution. D’abord parce que le 4-cylindres disparaît, ensuite parce que cela faisait longtemps que ces Japonais n’avaient pas fait une moto fun ! Si le choix marketing du design et du nom laisse les plus conservateurs d’entre vous sceptiques, c’est certainement le meilleur Hornet jamais construit. 91,7 ch de puissance qui culminent haut dans les tours à 9 500 tr/min, 75 Nm de couple et 190 kg de bécane, la Hornet est polyvalente, facile, joueuse. On va enfin avoir une nouvelle génération de motocyclistes qui sait faire des wheelings ET prendre des virages !

    Retrouvez l’essai complet de A2 Riders sur le Hornet 750. 

    XL 750 Transalp

    Honda XL 750 Transalp 2023 – A2Riders.com

    Chez Honda cette année, ils n’ont pas fait dans l’originalité. Et profitant de l’engouement général pour les vieux trails des 80/90’s, ils nous ressortent le Transalp. Cette fois, par de discorde sur ce choix marketing… Ah bah si ! Apparemment, certains d’entre vous sont chafouins sur le look. « Grosse CB500 », « Nez moche », le design ne vous convainc pas, surtout que c’est le même phare avant que la Hornet 750.

    D’ailleurs, c’est le même moteur et le même cadre alu diamond. Des arguments qui en font déjà un trail bourré de qualité, taillé pour du voyage au long cours et un peu d’aventure sur les chemins. 91,7 ch et même cartographie moteur que le roadster, sauf pour la réponse à la poignée qui sera plus douce, seulement 208 kg (tous pleins faits) sur la balance, une roue de 21 pouces à l’avant, tout est là pour venir titiller la Ténéré 700. Même si Honda reconnait avoir conçu une moto plus orientée route et laisse Yamaha s’enfoncer tout seul dans les galères du off-road et des chemins défoncés. Un choix stratégique intéressant, car il y a peu de motos A2 taillées pour le voyage. 

    Le prix ?  On suppute encore beaucoup : 10 000 euros, ce serait un carton, 9 000 euros et ce serait un massacre ! En tout cas, on sait plus ou moins officiellement qu’il ne dépassera pas les 11 500 euros. Rendez-vous au printemps.

    Retrouvez l’article détaillé sur le Honda XL 750 Transalp 2023

    Indian : piste froide

    Les Américains sont calmes. Ils ont fait évoluer le roadster FTR, mais cela ne concerne par les versions bridées A2. On garde l’oreille collée à la plaine comme un sioux qui traque les bisons, pour entendre les nouveautés A2 débarquer. 

    Kawasaki : le soleil vert se lève enfin ?

    Kawasaki EV électrique 2023 – A2Riders.com

    Les Japonais se sont lancés un défi de taille : sortir une dizaine de motos « zero émissions » d’ici à 2025.

    Sauf que depuis cette annonce à l’EICMA en 2021, le projet semble en difficulté. Rien n’est sorti des usines d’Akachi en 2022. Mais cette année, ils ont promis que ce serait le début de la nouvelle ère des verts qui se mettent au vert !

    Et on est déjà un peu vert. Pourquoi ? Parce que la première moto électrique de la marque sera un petit roadster 125 cm³. On ne sait pas grand-chose dessus, si ce n’est que cette moto a pioché ses pièces sur les étagères de l’usine plutôt que de repartir de zero et qu’elle aura, semble-t-il, une batterie amovible de 3kWh.

    Mais on sait que les électriques 125 cm³ ont souvent des performances surprenantes avec de bonnes puissances en crêtes et du couple digne de motos de grosse cylindrée. Alors, on croise les doigts pour que Kawasaki apporte du fun dans la moto électrique et surtout permette de démocratiser cette mobilité « zéro émission », en proposant des motos à des tarifs accessibles.

    Et pour l’hybride ? Rendez-vous en 2023 apparemment.

    Le grand projet green power de Kawasaki annoncé à l’EICMA 2022, c’est dans ce papier A2 Riders.

    KTM : CFMoto déguisée ?

    KTM 790 Duke 2023 A2 – A2riders.com

    En 2023, la marque autrichienne fait revenir la gamme 790 cm³ au catalogue. Pourquoi ? Pour « rationaliser son offre ». Cette gamme ressuscitée aura la charge de faire découvrir l’esprit KTM aux permis A2. Bien aidé par un moteur LC8c mis au point et produit par CFMoto, l’industriel chinois, nouveau partenaire préféré de Mattighofen. Officiellement parce que cette usine chinoise est trop forte. Officieusement parce que cela permet de maintenir des prix compétitifs.

    790 Duke

    KTM 790 Duke 2023 A2 – A2riders.com

    De cette petite Duke, on en a parlé récemment sur A2 Riders. Un roadster pour apprentis pilotes qui s’annonce savoureux et redoutable. C’est la même moto qu’en 2021, passée à la norme Euro 5 avec un moteur LC8c rendu un peu plus doux à utiliser. Mais bon, 87 Nm de couple pour 190 kg de moto, ça reste un engin sportif à piloter et il ne faudra pas la laisser entre toutes les mains. Avec ses équipements premium (fourche WP Apex, freinage Brembo) et son tarif bien placé à 8 990 euros, cette KTM risque de faire passer la concurrence pour des trottinettes. Suffisant pour en faire le challenger pour le titre de meilleur roadster A2 en 2023 ?

    En savoir plus sur la KTM 790 Duke version 2023 ? Lisez notre dernier papier dessus !

    790 Adventure

    La version trail, c’est un peu la même sauce. Une moto ultra-polyvalente, des équipements dignes d’une grande et un caractère sportif bien trempé : 88 Nm de couple, à 6 500 Tr/min, de quoi faire passer la concurrence pour des traine-c**illons ! Ce trail sera votre porte d’entrée dans l’univers KTM off-road. Mais quel en sera le prix ? On ne sait pas encore, mais comme la moto sera produite dans l’usine CF Moto, cela devrait rester raisonnable, on l’espère.

    Plus de détail sur la KTM 790 Adventure sur A2 Riders.

    Mash : la petite marque qui apprend

    Mash X-RIde 650 Trail – A2Riders.com

    La marque française, créée par l’importateur SIMA, s’est fait connaître avec ses petites 125 cm³ au look néo-rétro. Les Bourguignons, la SIMA est basée à Beaune, ont décidé de monter en cylindrée en gardant la même formule. Voici donc un trail qui va rendre nostalgique les plus expérimentés d’entre vous, puisqu’il s’agit d’un gros monocylindre longue course ! En 2023, le trail corrige certaines erreurs de jeunesse et se dote d’une belle roue de 21 pouces à l’avant. 40 ch pour une moto qui pèse dans les 180 kg (environ, et TPF), et des suspensions à grand débattement, parfait pour crapahuter entre les champs si vous vivez à la campagne et que vous avez 5 899 €.

    Bientôt un essai A2 Riders façon route des vins en Bourgogne ?

    Moto Guzzi : pas pour nous !

    Guzzi n’a sorti qu’une nouveauté : la V100 Mandello. Une moto magnifique, mais qui ne sera pas A2, che peccato ! Ça ne vous empêche pas de (re)voir notre vidéo Riding Spirit …

    Moto Morini : rien de très nouveau

    La marque Italo-chinoise n’a pas de vraie nouveauté pour 2023. Juste son roadster/scrambler Seiemmezzo qui peaufine ses arguments. Une bonne moto dont on fera l’essai très bientôt sur A2 Riders. Oui, je cherche à vous faire revenir !

    MV Agusta Lucky Explorer : le projet devient concret !

    MV Agusta Lucky Explorer 5.5 – A2Riders.com

    Les Italiens nous avaient fait vibrer à l’EICMA en 2021, en présentant deux trails modernes qui rendaient hommage aux Cagiva Elefant. On était chaud pour 2022 ! Et on a brûlé sur place puisqu’il ne s’est rien passé.

    En 2023, le Lucky Explorer project devient réalité et débarque sur les routes. Si le trail 9.5 sera réservée à une élite de motocyclistes fortunés, la version 5.5, sera plus accessible et naturellement A2. Un trail qui n’est ni une vraie MV Agusta, ni une Cagiva reborn, mais un TRK 502 modifié. Ou plutôt, une (énième ?) déclinaison premium de la moto qui a fait le succès de Benelli (numéro 1 des ventes en Italie pendant plusieurs années). Sauf que cette version italienne est équipée comme une grande : freinage Brembo, fourche KYB, écran TFT, etc. C’est déjà plus intéressant. Mais le TRK 502, c’est un moteur qui manque de souffle avec ses 51 Nm de couple pour une moto qui pèse 220 kg … à sec !

    On ne connait pas le prix, ni la date de sortie (printemps ?). Et si cette moto possède une bonne gueule, je demande à la voir en action.

    Peugeot : la France enfin représentée comme il se doit ?

    Peugeot PM-01 – A2riders.com

    La France est une terre de moto. Nous avons de belles routes, un marché de référence, un champion du monde et des constructeurs étrangers comme Yamaha qui font confiance à notre savoir-faire, mais pas de marque moto tricolore !
    Peugeot Motorcycles devrait changer cela dans les années à venir, puisque le constructeur se remet à la moto, en plus du scooter. Peugeot Motorcycles nous avait annoncé un plan stratégique cohérent et ambitieux lors d’une interview sur A2 Riders. Mais depuis, PM a changé de propriétaire. On espère que le passage de Mahindra aux Allemands du fond d’investissement Mutares ne va pas tout remettre en cause.

    PM-01

    Peugeot PM-01 – A2riders.com

    Les PM-01 sont des petites cylindrées, 125 et 300 cm³, destinées aux urbains. En réalité, elles sont destinées à l’Asie en priorité. Mais Peugeot profite de l’occasion pour relancer une dynamique qui vise à séduire les motards européens.

    La version 125 cm³ propose 14 ch, pour 150 kg environs, et 11 Nm de couple. La version 300, c’est 162 kg, 29 ch et 24,5 Nm de couple. Une fiche technique intéressante, mais le combat s’annonce difficile sur le marché hexagonal, surtout en plein déploiement des ZFE.

    XP 400

    Peugeot XP400 2023 – A2Riders.com

    Ce qui se rapproche le plus d’une moto « à la française », c’est le XP 400. Une réinterprétation du X-ADV façon Peugeot Motorcycles. Déjà, il est conçu et fabriqué en France, à Mandeure, le fief de PM.
    Ensuite, il est là pour séduire les motocyclistes qui cherchent une alternative polyvalente à leur moto préférée ou à leur voiture. Le XP 400, reprend le moteur PowerMotion 400 du Metropolis qui développe 36,7 ch à 9 150 tr/min et un couple de 38,1 Nm à 5 400 tr/min. Le reste de la fiche technique est plutôt plaisante : fourche inversée, étriers radiaux, etc. On ne demande qu’à l’essayer, et à connaitre son prix.

    Le grand projet Peugeot Motorcycles ? C’est à lire sur A2Riders.

    Royal Enfield : Super size me !

    Royal Enfield Super Meteor 650 – 2023 – A2Riders.com

    Les Indiens ont une place de choix sur A2Riders, puisqu’ils ne produisent que du A2, et c’est tant mieux. 

    En 2023, c’est la Super Meteor qui vient frapper la planète moto A2. Un beau custom qui veut tirer profit du succès inattendu de la Meteor 350, 1 670 motos vendues en France tout de même. Cette fois, c’est un moteur 650 cm³. Oui, enfin un nouveau Twin ! Les Interceptor et Continental GT commençaient à se faire ch**r toutes seules dans la gamme. 

    À peine présentée, et cette Super Meteor s’annonce comme la Royal Enfield de la maturité puisque cette Indienne propose une finition en hausse, du full LED pour l’éclairage, une fourche inversée et un prix toujours aussi percutant : 7 990 euros. Pas mal pour un bon morceau de bécane de 240 kg et 1500 mm d’empattement. 47 ch à 7 250 tr/min, 52, 3 Nm de couple à 5 2650 tr/min, les hipsters vont pouvoir s’émanciper de la ville et cruiser sur les routes entre Panam et Biarritz !

    J’ai hâte de l’avoir en essai sur A2 Riders. En attendant, je vous laisse relire le détail de sa présentation à l’EICMA.

    Suzuki : le réveil de la force

    Suzuki V-STrom 800 DE – A2Riders.com

    2023, c’est l’année de la renaissance ! C’est en tout cas l’objectif de Suzuki. Le constructeur était donné pour mort par certains, son désengagement du Moto GP à fait grand bruit alors qu’il ne s’agissait que de redistribuer ses budgets. Et il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir Suzuki remettre un coup de frais à un catalogue vieillissant. Malin, les gars d’Hamamatsu se sont concentrés sur deux secteurs porteurs : le roadster et le trail. Et soudain, la marque moribonde serait presque dans le coup pour jouer les premières places avec Honda et Yamaha.

    GSX-8S

    Suzuki GSX-8S 2023 – A2Riders.com

    L’analogie avec Star Wars peut être poussée loin : on a attendu longtemps un nouveau film qui prenait la suite du retour du Jedi. On a longtemps attendu la relève de la SV 650 vieillissante. Dans les deux cas, l’attente est gratifiée par une impression mitigée : bonheur de retrouver ses héros, tristesse que ce ne soit pas si bien que ça. Pourtant, on a envie d’y croire. 

    La GSX-8S, c’est Suzuki qui s’attaque aussi à la MT-07. Un bicylindre parallèle calé à 270 degrés pour suivre la mode. Un châssis compacte, une moto qui se veut facile et accessible à tous, surtout aux permis A2. Un look bien plus affirmé que la Hornet, et un bleu qui se fait remarquer. Tout semble être là pour en vendre des paquets de mille.

    Pourtant, cette Suzuki est déjà handicapé face à la concurrence : 10 kg de plus, 10 ch de moins et 1 000 euros de trop. Oups ! Cependant, cette nouvelle GSX-8S sonne juste : 83 ch à 8 500 tr/min, 78 Nm de couple à 6 800 tr/min, on imagine déjà un moteur coupleux, disponible tôt dans les tours, et plus ronds que la concurrence. Une Suzuki quoi ! Et avec son savoir-faire, ce sera surement une moto saine, avec des qualités dynamiques indéniables.

    Et là, on se dit qu’il n’y a qu’à attendre les essais pour voir la Suzuki exploser sur le devant de la scène ? Le problème, c’est qu’elle débarque au printemps, quelques mois après la Hornet.

    Il ne reste plus qu’à espérer que la Force fera le reste 

    Je vous laisse retrouver la présentation détaillée sur A2 Riders de cette Suzuki GSX-8S (et oui, j’ai fait le même titre !)

    V-Strom 800 DE

    Suzuki V-STrom 800 DE – A2Riders.com

    Le V-Strom bénéficie enfin d’un relooking ! Ciao le canard dépressif écrasé entre 2 trains. Hello le cyclope bigleux ! Étonnamment, je trouve que ce nouveau design fonctionne bien, certainement parce qu’il rend hommage au célèbre Big DR 800 des années 80/90. Au passage, le trail perd son moteur en V pour le même bicylindre parallèle 776 cm³, que le roadster juste au-dessus. Comme tous les constructeurs nippons, Suzuki conçoit des plateformes moteur/cadre pour décliner des versions roadster, trail, etc.

    Le V reste pour des raisons pratiques et signifie désormais Versatile. Un beau tour de passe-passe marketing, mais ce trail semble réellement polyvalent, plus routier que off-roadeur endurcit. Fourche Showa réglable, freinage Nissin, la fiche technique donne envie jusqu’à ce qu’on lise le poids : 230 kg. Aie. 18 kg de plus que le nouveau Transalp, dur.

    Mais annoncé à 11 500 euros, ce V-Strom 800 DE est à prendre au sérieux, surtout avec sa roue de 21 pouces, son électronique très … Suzuki. Si c’est le prix de la Yamaha Ténéré 700 version 2023, on attend de connaitre le prix du Transalp chez Honda, qui risque d’être inférieur. Sauf que l’on parle du V-Strom en version DE, qui correspond au haut de gamme chez Suz’. Peut-être verrons-nous une version normale, avec roue de 19 ou 18 pouces à bâtons et quelques équipements en moins, qui permettra d’avoir un trail sous les 10 000 euros ? On croise les cyclindres parallèles !

    En tout cas, c’est peut-être par lui, le V-Strom 800 DE, que Suzuki va réellement amorcer son retour au premier plan.

    Si vous voulez plus de détail sur le V-Strom 800 DE, lisez l’article complet !

    Triumph : keep calm and …

    And what ? Aucune idée. Les nouvelles Street Triple ne sont pas pour les débutants ou les romantiques. Et on ne sait presque rien des plans à venir, si ce n’est que Triumph se met au motocross et à l’électrique.
    Ah si ! On sait que Triumph prépare une version « petite cylindrée » de sa Bonneville. Un monocylindre de moins de 600 cm³, développé en partenariat avec le géant industriel Indien Bajaj, pour venir concurrencer Royal Enfield. Mais seront-elles envoyées en Europe et quand ? Wait and see !

    Yamaha : Comment ça, on est en 2023 ?

    Yamaha Ténéré 700 A2 2023 – A2Riders.com

    Le leader du marché va vivre sur son prestige en 2023. En même temps, sur le A2 ils ont mis une grosse claque à tout le monde depuis plusieurs années. La MT-07, c’est la moto la plus vendue en France derrière la BMW GS 1250 (en prenant en compte la version GSA).  Et comme la MT c’est la cible à abattre, ils vont juste défendre le titre avec un écran TFT et laisser la culture populaire faire le reste. 

    Et c’est tout ?! La Tracer 7 s’affirme en GT mais ce n’est pas assez pour la considérer comme une nouveauté.

    Par contre, bonne nouvelle, la Ténéré 700 revient en A2 ! Le trail préféré des baroudeurs et des Jean-Charles du 16e qui débutent, revient en version bridée ! Une vraie p*t**n de bonne nouvelle, car la Ténéré 700 est une vraie p*t**n de bonne moto. Du coup, s’il faut faire un essai, on part où ?

    Zero : California dreamin

    Zero FXE – A2Riders.com

    Les motos électriques, made in California, sont de bonnes motos. Un peu trop chères, mais elles méritent qu’on parle d’elles. Le Tesla version 2-roues n’a rien annoncé pour le moment concernant 2022. Mais j’ai reçu un call de Santa Cruz « Yo Jay ! On va beaucoup se parler dans les mois qui viennent, on va miser sur le A2 à fond ! » Ok les gars, let’s f*ck*n go !

    Vous êtes toujours là ? Alors, dites-moi en commentaire qu’elle est la nouveauté qui vous fait le plus rêver ?

    One thought on “Quelles sont les nouveautés A2 en 2023 ?

    1. « Fantic s’est rapproché de Yamaha avec un partenariat technique étroit »; Fantic a racheté Minarelli à Yamaha. Les CP étant des moteurs Minarelli…

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :