Actu
    1

    La nouvelle Super Meteor est-elle la plus belle des Royal Enfield ?

    On l’attendait depuis longtemps, la nouvelle moto 650 cm³ de Royal Enfield. La gamme 350 gonflait à vue d’œil et Interceptor et Continental GT étaient bien seules. Mais la marque indienne frappe un grand coup, en proposant une version Super de son cruiser Meteor. Voici la Super Meteor, la plus grosse, la plus chère et la plus moderne des Royal Enfield !

    La Meteor, c’est un petit cruiser un peu improbable. Un monocylindre de 350 cm³ et une vingtaine de chevaux, un style qui sent bon les années 80 et donne envie de se faire une coupe de cheveux façon McGyver. Mais la Meteor 350, c’est une moto étonnante, agréable, qui a rencontré un vrai engouement lorsqu’elle a débarqué en France. Alors, les Indiens ont décidé de capitaliser sur le succès du petit cruiser. Sauf que la Super Meteor est super différente de la petite 350 !

    Royal Enfield Super Meteor, Super Size me !

    Royal Enfield Super Meteor 650 – 2023 – A2Riders.com

    Pour tenir compagnie à l’Interceptor et la Continental GT, on attendait tous un trail, une Super Himalayan, voici la Super Meteor, un cruiser ! L’influence de la culture made in USA ? Pas vraiment, puisque les Britanniques font des cruisers depuis les années 50, et que le dernier en date s’appelle Triumph Speedmaster.

    Des codes très classiques pour cette Super Meteor, qui respecte l’héritage des années 50. Du chrome, des garde-boue enveloppant, un réservoir rond (de 15 L) et des échappements longs et bas, façon « saucisson ». C’est old school, presque un peu kitch, mais ça n’en fait pas des caisses et ça marche !

    Ne vous inquiétez pas, j’ai glissé une galerie photo détaillée à la fin de l’article.

    Royal Enfield Super Meteor 650 – 2023 – A2Riders.com

    Position de conduite cruiser, pieds en avant mais pas non plus allongés comme sur une Américaine. Un grand guidon large et plat qui vous oblige à relâcher les bras, assis au ras du sol pour sentir la route avec une selle à 740 mm de hauteur, lunettes de soleil sur le nez pour une attitude à la cool, prêt à manger de la borne au soleil couchant.

    Par contre, la Super Meteor, c’est un beau bout de comète ! 240 kg avec le plein d’essence, 1500 mm d’empattement. Une moto longue et lourde, mais avec un centre de gravité bas. Royal Enfield promet une moto facile à prendre en main, maniable, notamment avec sa roue de 19 pouces à l’avant et stable à « haute vitesse ».

    Royal Enfield Super Meteor, haut de gamme Royal Enfield

    Royal Enfield Super Meteor 650 – 2023 – A2Riders.com

    La Super Meteor, c’est déjà l’anti-thèse de sa petite sœur puisque c’est désormais la Royal Enfield la plus chère du catalogue. Un prix qui débute à 7 990 Euros ! Oui, c’est encore très raisonnable comparé à ce qui se fait ailleurs, et c’est tant mieux.

    D’autant que cette Super Meteor est une vraie montée en gamme, avec un niveau de finition très abouti et très qualitatif. Royal Enfield gagne en maturité et s’amuse dorénavant à jouer sur les détails avec des touches d’aluminium, particulièrement sur le guidon et les repose-pieds qui viennent chatoyer les yeux. Pas facile à placer, chatoyer.

    Surtout, si Royal Enfield conserve le phare rond, c’est le premier de son histoire à être 100 % full LED. Le cadre, encore une fois fabriqué par Harris Performance, est nouveau par rapport aux autres Twin, la fourche est inversée, la moto est vraiment nouvelle. Sur la suspension arrière, Royal Enfield est resté plus traditionnel, avec un combiné d’amortisseurs de 101 mm, afin de respecter l’esprit cruiser classique.

    On retrouve aussi le compte-tour rond, mais moderne qu’il y avait sur la petite Meteor, accompagné du Tripper, la navigation fléchée de Royal Enfield. Voilà, c’était la ligne-chapitre techno !

    Il n’y a que le moteur de 648 cm³ à refroidissement air/huile, qui est le même. C’est une bonne chose, car ce moteur, hérité de l’ère BSA, a survécu à toutes les époques et dans la Royal Enfield, c’est l’une des versions la plus pure que l’on trouve du mythique twin britannique. C’est donc un moteur qui développe 47 ch à 7 250 tr.min, 52, 3 Nm de couple à 5 2650 tr/min. Ce n’est pas un gros twin américain, mais il y a de quoi vous laisser cruiser dans le gras du régime moteur, pour rouler tranquillement.

    Pour stopper la météorite la plus cool de la galaxie, vous aurez un freinage raisonnable : simple disque de 310 mm avec étriers 2 pistons à l’avant, 300 mm à l’arrière. Les Indiens ont la culture du frein arrière, les cruisers aussi, alors vous allez apprendre à l’utiliser.

    Royal Enfield super tendance ?

    Royal Enfield Super Meteor 650 – 2023 – A2Riders.com

    Grâce en partie aux hipsters et surtout à une stratégie bien calée sur les tendances, Royal Enfield est revenu à la mode il y a quelques années. Cette fois, c’est un petit risque que prennent les Indiens en plongeant dans une niche quasiment disparue du marché. Le style cruiser est très prisé en Inde et dans le reste de l’Asie, ce qui devrait aider à faire du volume par paquet de centaine de milliers. En Europe, si la petite Meteor 350 a réussi à faire sa place, pourquoi pas la grande sœur ?

    Avec un prix annoncé démarrant à 7 990 euros, elle devrait vite trouver son public. Elle sera disponible en 7 coloris et 2 versions, une basique et une Tourer bien équipée (pare-brise, selle biplace, sissy bar, valises latérales, etc.).

    Rendez-vous sur les routes dès février/mars 2023.

    One thought on “La nouvelle Super Meteor est-elle la plus belle des Royal Enfield ?

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :