Actu
    2

    Premières images des futures Kawasaki électriques et hybrides, les nouveautés de 2023 ?

    Kawasaki n’a plus sorti de grosses nouveautés depuis un petit moment maintenant. Juste une gamme 650 qui s’est refait une beauté stylistique et c’est tout. Normal, puisque les Japonais sont en train de travailler sur le futur, le vrai : les motos avec moteurs hybrides et électriques. 

    10 nouvelles motos d’ici à 2025, rien que ça !

    L’année dernière, au salon de l’EICMA, le big boss de Kawasaki, M. Ito, avait annoncé que le futur vert serait neutre en carbone et prendrait de multiples formes : « outre les véhicules électriques, Kawasaki étudie toutes les options possibles pour parvenir à une société neutre en carbone ». Kawa travaille donc aussi sur des moteurs hybrides, à hydrogène, ou encore fonctionnant avec de l’essence de synthèse. 

    Comme chez Kawasaki, on est un peu punk et on aime aller vite, Boss Ito avait donc promis qu’il y aurait 10 nouveaux véhicules d’ici à 2025 !

    Sauf que presque un an plus tard, rien n’a été dévoilé encore. Alors, pour montrer que les ingénieurs d’Amatsu n’étaient pas de doux rêveurs, Kawasaki a décidé de montrer l’avancement de son travail pendant la course d’endurance des 8 heures de Suzuka, au Japon. 

    Les véhicules « verts » des verts se sont offerts un petit roulage sur la piste, l’air de rien, puisqu’aucun communiqué ou aucune photo officielle n’ont été donnés par la suite. Il a fallu compter sur les journalistes japonais d’Auto By et forte heureusement, repris par les journalistes British, pour voir à quoi va ressembler notre futur selon Kawasaki.

    Kawasaki HEV : l’hybride comme tête de pont

    Kawasaki l’avait dit : c’est l’hybride en priorité. Certainement, afin de produire rapidement des motos, sans avoir à recommencer de zéro mais en réutilisant des plateformes existantes. En plus, cela permettra de les vendre à un prix accessible, donc aux clients habituels de la marque, et non pas aux bobos parisiens et californiens qui ne comprennent rien au design Sugomi. Les ingénieurs ont ainsi travaillé sur une plateforme de Ninja 400, avec un bicylindre parallèle de 400 cm³ et l’ajout d’une batterie de 48V. 

    Sauf que les images de Suzuka semblent montrer un moteur déjà plus gros visuellement, et un système de freinage double disque à l’avant, alors qu’il était à simple disque « pétale » auparavant. Peut-être déjà l’augmentation de la cylindrée ? Cette Kawa possède aussi un gros cul, puisque la batterie de l’hybridation est installée sous la selle. 

    On retrouve un carénage plus important, qui masque les parties sensibles du moteur, tout en reprenant le style Kawasaki actuel, avec une prise d’air en plus pour le refroidissement du moteur électrique. Celui-ci est apparemment installé au-dessus de la transmission, contrôlé par son propre embrayage, afin de pouvoir utiliser le moteur électrique à la discrétion du pilote. Au passage donc, le moteur thermique gagne une transmission semi-automatique, gérée par des boutons sur le guidon, comme cela existe chez Honda.

    L’idée est donc de pouvoir rouler seulement avec le moteur électrique, par exemple en ville, dans les zones à faibles émissions (ZFE) et utiliser le thermique pour partir en balade. Voire de coupler les deux quand on veut se tirer la bourre avec les copains. Oui, l’avenir en vert reste fun en vert ! Merci la philosophie Rideology. Cette utilisation couplée explique aussi le choix d’une petite cylindrée, qui sera compensée par le moteur électrique.

    Kawasaki EV : l’électrique par la petite porte

    Non vraiment, ils n’ont pas chômé les ingénieurs Kawasaki, puisqu’un prototype électrique était aussi de sortie à Suzuka. Cela fait trois ans qu’ils bossent sur une moto 100% électrique et la machine a eu le temps d’évoluer.

    Premier constat, sur les premières images, le pilote Japonais ressemblait à un géant sur une moto. Normal, puisque la machine est une équivalente 125cm3.

    Je le sais grâce aux confrères de Motorcyclenews qui ont fouillé les registres du National Highway Traffic Safety Administration aux États-Unis et ont repéré deux véhicules électriques Kawasaki pour 2023, sous l’appellation NX011AP et NR011AP. Oui, les mecs passent de chouettes soirées à scraper le web.

    Bref, chez Kawasaki, X désigne un modèle sportif et R un roadster. Le N désignant désormais les véhicules électriques chez eux. Mieux, le document semble montrer que ces 2 motos font 15 chevaux, donc équivalent 125 cm³. Sauf que les moteurs sont classés selon leur puissance continue, suivant la logique du thermique. Avec l’électrique, il faut aussi prendre en compte la puissance en crête. Et les nouvelles petites Kawasaki pourraient atteindre 22kW, soit 30 chevaux. Comment dit-on « chouette » en nippon ?

    Revenons aux photos de Suzuka. Le prototype semble moins abouti selon les analyses des confrères japonais et britanniques, avec des éléments qui ne semblent pas prêts pour la production de masse. De plus, le design de la Kawasaki EV devrait changer pour marquer sa différence. 

    Mais l’on apprend quand même des choses. Les batteries se trouvent devant le moteur, suspendues à l’avant de la machine, sous ce qui était un réservoir, et qui semble désormais être un accès pour d’éventuelles batteries amovibles. On sait que les constructeurs japonais travaillent ensemble au sein d’un consortium sur un projet de batteries amovibles communes, afin de faciliter la mise en place d’infrastructures de recharges à l’avenir. 

    Pour le reste, c’est une transmission directe, un châssis avec cadre alu, et des éléments qui correspondent à ce que l’on voit déjà chez Kawasaki : freins, suspensions, etc. Des pièces prises sur les étagères, pour ne pas faire péter les coûts en R&D.

    Comme pour l’hybride, Kawasaki parait avoir fait le choix de produire des véhicules peu couteux afin de satisfaire une future demande « démocratisée ». 

    Kawasaki a aussi déposé des brevets pour une transmission avec 4-vitesses, pour retrouver des sensations de pilotage (mais cela ne semble pas présent sur la moto aperçue) et un système de charge rapide.

    Reste plusieurs questions en suspens pour les Kawasaki HEV et EV : quid de l’autonomie et du poids ? Nous aurons peut-être un premier élément de réponse au salon de l’EICMA, en novembre, c’est en tout cas ce que nous susurrent les représentants de la marque.

    2 thoughts on “Premières images des futures Kawasaki électriques et hybrides, les nouveautés de 2023 ?

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :