0

    Paroles de A2 : « Guillaume et sa Vitpilen 701 »

    « Paroles de A2 » c’est à vous de prendre la parole !
    Vous y partagez votre expérience, votre ressenti, vos difficultés rencontrées, mais aussi vos conseils aux autres A2. 
    Pour participer, c’est simple : envoyez un mail à contact@A2riders.com et je vous fais parvenir les questions.

    On peut découvrir la moto sur le tard et devenir complétement accroc en quelques mois. Je vous présente Guillaume, un sportif accompli qui était d’abord fan de sports mécaniques (Nascar, Endurance, Etc.). En 2019, il découvre le Moto GP, puis le virus 2-roues s’est emparé de tout son corps ! Ce rédacteur technique de 39 ans habite l’Essonne et a passé le permis A2 en septembre 2021.

    Découvrons la suite de son histoire motorisée ensemble.

    « J’aurais aimé apprendre à guider la moto avec le bas du corps »

    Photo Guillaume pour A2 Riders

    Pourquoi j’ai passé le permis A2 ?

    Pendant le confinement de 2020, j’ai commencé à regarder du côté des petits scooters électriques. J’envisageais d’en acheter un pour une utilisation purement utilitaire (maison-boulot). Puis en surfant sur les différents sites internet de tests, j’ai découvert l’univers du café racer et du néo-rétro, je venais de basculer dans le monde de la moto !

    J’ai donc passé la formation 125 en septembre 2020 et acheté une petite Archive Café Racer. « Ça me suffira amplement la 125 » que je me disais… Et c’est comme ça que 9 mois plus tard, bien évidemment, je me suis inscrit pour passer mon permis A2.

    Quel type de motard je suis ?

    Je pense être un motard plutôt prudent. Je ne suis pas un excité de la poignée de droite. Pour l’instant, j’aborde mes sorties en prenant de l’expérience un peu plus tous les jours.

    Ce que j’aime le plus en moto

    Le fait de rouler nez au vent, sans carrosserie. La sensation grisante que la moto peut procurer en accélération. La communauté motarde en général.

    Je roule avec quoi et pourquoi ? 

    Je roule sur une Husqvarna Vitpilen 701 de 2019.

    J’ai choisi cette moto pour son look, certes clivant, mais que j’adore, et dans lequel je retrouve l’univers du café racer moderne, mais aussi après avoir essayé son « gros-mono » de 700 cm³ (lui aussi clivant).

    Ce que j’aime dans cette moto 

    Le caractère du monocylindre. Le shifter up & down, tellement agréable et génial à utiliser. Son faible poids (seulement 157 kg à sec) qui la rend agile et qui en fait une moto accessible pour un débutant. J’aime aussi le fait que ce soit une moto plutôt rare, que l’on ne trouve pas à tous les coins de rues.

    Guillaume

    Ce que je n’aime pas dans cette moto 

    Le caractère du monocylindre pour son manque de souplesse sous les 3000 tr/min…séance vibratoire garantie ! La selle passager et le voyage en duo limité (une moto d’égoïste, vous dites ?… Peut-être un peu en effet)

    Ce qui m’a fait le plus progresser

    Je pense que rouler en 125 m’a aidé. Cela m’a permis d’avoir certains réflexes naturels, avoir plus d’aisance et mieux appréhender la circulation urbaine, d’autant plus en région parisienne.

    La moto qui me fait rêver 

    La Ducati Scambler 800… version Café Racer évidemment !

    Les difficultés que j’ai rencontrées

    Même si je n’ai pas eu l’impression d’avoir de réelles difficultés, je dirais l’exercice du freinage d’urgence au plateau. J’ai mis quelques heures à bien comprendre le transfert de charge vers l’avant et d’asseoir la moto en premier avec le frein arrière.

    Le conseil que j’aurais aimé recevoir

    Bien sûr, lorsque l’on passe le permis, on nous enseigne le contre-braquage qui est la base et qui est indispensable, mais j’aurai aimé aussi apprendre à guider la moto avec le bas du corps, les jambes, faire des manœuvres à basse vitesse à une main, voire sans les mains (mais pour cela il faudrait surement ajouter quelques heures de pratique en plus !).

    Le truc que je veux découvrir 

    Faire un road trip (prévu cet été normalement). Essayer le trail sur chemin ou piste.Et pourquoi pas la minimoto aussi ?

    Et après mon A2 ?

    Après la passerelle, je compte débrider ma Vitpilen et redécouvrir cette moto en full.

    Si cela est possible, pourquoi ne pas acheter une seconde moto plus routière, type GSX-S-1000 GT, pour pouvoir profiter des balades en duo.

    Maintenant, c’est à vous de prendre la parole ! Envoyez un mail à contact@A2riders.com

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :