BMW R Nine T Pure A2 - A2RIders.com
    Test
    6

    BMW R Nine T Pure : Débuter le A2 en flat-twin

    Dans la vie, il y a 2 catégories de gens. Ceux qui roulent en BMW, et les autres. Mais qu’il est agaçant cet élitisme BMW ! Et si en plus maintenant, même les A2 peuvent faire les malins avec des R nine T, on ne va plus s’en sortir ! D’ailleurs, ils n’abusent pas un peu à Munich avec ce flat-twin castré filé à des jeunes motards sans argent et sans expérience ?

    BMW R Nine T Pure (A2)
    (c) H. Ben Lagha qui me fait passer pour un Instagrameur

    Un flat-twin de 1200cm3 bridé à 47,5ch, ça sent bon l’entourloupe commerciale. D’ailleurs, beaucoup le répètent à corps et à cri « un A2 il faut qu’il démarre sur un tromblon à 3 000 euros pour apprendre et tomber. Une moto chère ça lui sert à rien ! ». Désolé Joe l’ancien, mais le A2 il a changé. 

    Si vous pensez qu’ils sont une minorité en A2 à pouvoir se payer une moto dont le prix démarre à plus de 13 000 euros, vous allez être déçus. La Pure est la deuxième R Nine T la plus vendue en France m’explique-t-on chez BMW, très fiers de leur coup. 

    Cette moto ne s’adresse pas aux jeunes étudiants. Non, Munich ne s’intéresse qu’aux clients avec un certain pouvoir d’achat et visent ainsi ceux qui passent leur permis A2 après la trentaine ou une fois les enfants émancipés financièrement du foyer. Pour ces A2 qui ont déjà attendu toute leur vie, il n’est pas question de passer 2 ans de plus au purgatoire en roulant une vieille brêle. Eux, veulent assouvir pleinement leur passion dès le début.

    La stratégie BMW s’est donc adaptée à ces « jeunes permis », en leur mettant à disposition un moteur Boxer, l’iconique flat-twin de BMW limité à 35kW. Ajoutez à cela un cardan et des poignées chauffantes et vous avez une moto qui vous fait débuter dans l’univers BMW Motorrad par la grande porte. Encore faut-il avoir une certaine maturité et un budget conséquent pour l’apprécier.

    Comme je sens que je vous ai brillamment convaincu, nous allons pouvoir nous poser la vraie question, la seule qui compte : Gunther il nous a pas refilé une demi moto par hasard ? 

    Découvrir la finition BMW

    BMW R Nine T Pure (A2)
    (c) H. Ben Lagha pour A2 Riders

    Il faut reconnaitre que le look est particulier, aguicheur et même presque un peu vulgaire. La moto est trapue à l’avant et fine à l’arrière. Des formes exubérantes avec ces cylindres qui dépassent et ses collecteurs dorés « bling-bling », on dirait un acteur de télé-réalité bodybuildé qui n’aurait pas travaillé les jambes. Malgré tout, elle a quelque chose d’attirant cette BMW, une moto soignée dans les détails avec une certaine interprétation de la tendance néo-rétro dont elle reprend les codes, avec une évocation « steampunk ».

    La position de conduite en rajoute une couche, elle cherche à vous faire ressembler à un « bad boy », les épaules en avant, les bras très écartés. Cette moto est valorisante, il faut le reconnaître mais elle ne fait pas dans la sobriété, un peu comme une vidéo de GMK. Et à la longue, elle devient un peu fatigante, surtout pour le dos et les poignets du trentenaire usé que je suis.

    Pourtant, à son guidon c’est bien l’expérience BMW, celle du haut de gamme et du raffinement. Un monde où tout est parfaitement assemblé avec des éléments qui font cossus comme les comodos ou encore le guidon en alu brossé. Une attention aux détails exacerbée comme dans l’automobile, avec cette surpiqure de selle qui fait penser à un siège en cuir de M3, ou encore les éclairages full LED.

    Découvrir le pilotage BMW

    BMW R Nine T Pure (A2)
    (c) H. Ben Lagha pour A2 Riders

    Les gars de Munich sont passés maître dans l’art de faire d’une boule de muscle, une ballerine. Vous le découvrirez peut-être dans votre vie future de motard, la 1250 RT et la 1250 GS sont d’une facilité déconcertante

    Malgré ses 219 kg, la R Nine T pure est une moto facile à conduire une fois en train de rouler. Son centre de gravité est tiré vers le bas grâce au flat-twin placé près du sol et qui fait oublier son poids sauf à devoir manoeuvrer à l’arrêt. Là, il va falloir du muscle.

    La selle qui culmine à 805mm de hauteur et sa finesse à l’entre-jambe permettra aux plus petits de toujours poser le pied au sol.  D’ailleurs chez BMW, la fiche technique annonce toujours l’écartement des jambes, ici la « longueur d’entrejambe » est de 1785mm. 

    Une fois en route, vous allez découvrir une moto qui semble posée sur des rails. Instinctive et prévisible, la R Nine T ne présente pas de difficulté majeure. Si ce n’est pas la moto la plus vive du marché, elle est rassurante pour débuter. Son train avant est même étonnamment efficace et permet de prendre les virages sans accentuer le contre-braquage sur le grand guidon ou de forcer avec les jambes. On ressent juste l’inertie du poids en bas mais ce n’est pas gênant outre-mesure.

    BMW R Nine T Pure (A2)
    (c) H. Ben Lagha pour A2 Riders

    Les suspensions travaillent bien, même si elles sont un peu sèches sur les bosses. La moto ne plonge pas au freinage, ça ne pompe pas dans les virages, sur des rails on vous dit. L’amortisseur de direction, le système WAD d’amortissement progressif en fonction de la course,  n’y est surement pas pour rien.  Un atout pour bien tenir la moto en virage quand on manque d’expérience.

    C’est d’ailleurs l’autre grande qualité de cette moto : l’ensemble des assistances à disposition qui permettront de corriger le tir dans la plupart des situations. Après tout, Joe l’ancien râle parce que le A2 est nul et qu’il va chuter. BMW va aider ce même A2 à rattraper le coup quand il rate son virage. Un ABS sur l’angle pour freiner un peu trop tard, un anti-patinage réglable (en option) pour accélérer un peu trop fort, des modes de conduite pour se sentir à l’aise ou encore un régulateur de vitesse (en option) pour ne pas dépasser la vitesse autorisée (si si, y en a qui le font !). 

    Malgré les apparences, l’acteur de télé-réalité bodybuildé est très malin et connaît parfaitement son rôle bien scripté. La R Nine T se conduit tout en finesse à l’image le freinage Brembo qui se dose du bout des doigts. Il faudra juste faire attention aux gros muscles, enfin aux gros cylindres qui dépassent dans les manoeuvres en ville.

    Découvrir le flat-twin BMW

    BMW R Nine T Pure (A2)
    (c) J. Muntzer/A2 Riders

    Ce n’est pas un phénomène de mode, vu sur YouTube qui vous poussera à acheter cette R Nine T. C’est son moteur mythique, le flat-twin. Ce bicylindre à plat est un moteur Boxer de 11170cm3 refroidit par air et huile. Une mécanique développée au fil des décennies par BMW et qui est devenu une référence comme le Flat 6 Porsche.

    Impensable il y a quelques années d’avoir un gros flat bridé à 35kW, ce boxer est désormais considéré comme l’un des moteurs les mieux bridé pour les A2.

    Un moteur plein de caractère qui commence dès le démarrage avec cette merveilleuse sensation : le couple de renversement qui fait se dandiner la moto de gauche-droite. La moto vibre dans une sonorité rauque et chaude. Il faut dire que BMW s’est amusé à me glisser un pot Akrapovic sur ma machine pour me faire oublier que la norme Euro5 a rendu plus discrètes toutes les motos modernes.

    Démarrer dans la moto avec un gros Boxer 1200 est donc un privilège mais ce n’est pas une hérésie. Vous pourrez expliquer lors de vos mondanités, qu’il y a eu par le passé, des BMW de moins de 50ch avec un flat-twin, comme la R75/5. 

    À rouler, le flat-twin est très agréable et possède un double visage. Dans cette version A2, il s’avère très doux en ville, il ne « cogne » pas à bas régime et descend sans sourciller aux alentours des 2000tr/min. La poignée de gaz en ride-by-wire vous permet de doser au millimètre votre accélération et vous vous sentez toujours en contrôle. 

    BMW R Nine T Pure (A2)
    (C) H. Ben Lagha pour A2 Riders

    Et puis, il y a la R Nine T façon énervée, sale gosse, celle qui pousse à conduire en coupant le cerveau, poignée dans l’angle comme dirait Joe l’ancien. 

    91Nm de couple disponible dès 3 500 tr/min, même bridée, la moto tracte et l’on ressent sa puissance qui se déploie. Même si la montée en régime est temporisée par l’électronique, on sent que ça tire sur les bras, ce qui est rare en A2. 

    Et comme va le faire remarquer Joe, il manquera l’allonge redoutable du 1200 Boxer. Mais puisque vous êtes A2 et que vous ne l’avez pas encore expérimenté, vous ne ressentirez pas la frustration. D’ailleurs, Gunther et ses potes ont retiré le compte-tour du régime moteur. Vous pouvez être à 6 000tr/min et vous aurez l’impression d’être plus haut. Malin.

    Il faudra faire attention. On roule à 145km/h comme si on était à 90. La BM va tirer jusqu’à 160km/h avant que le bridage ne stop la fête. Peu importe, c’est déjà trop au-dessus de la légalité de toute façon. 

    Grisé par la sonorité, le moteur toujours disponible vous pousse à remettre du gaz, il vous provoque et vous incite à rouler comme un super c**nnard si vous ne faites pas attention. Tel Moundir muni d’un bâton, vous devenez incontrôlable. Attention, même bridé à 35kW, la R Nine T peut vous faire sauter le permis. Pire ! Vous pourriez donner raison à Joe l’ancien en vous mettant au tas. Alors restez calme.

    Découvrir la transmission par cardan

    BMW R Nine T Pure (A2)
    (c) J.Muntzer / A2 Riders

    Vous allez aussi découvrir un autre plaisir lié au Boxer, la transmission par cardan. Un élément de bon goût sur une moto, mieux qu’un T-shirt blanc moulant Guess. D’abord, parce qu’il évite la vulgarité de la transmission par chaine qui demande à être graissée régulièrement. Non, le cardan ne demande pas d’entretien de votre part. Ensuite, c’est une sensation de conduite différente. 

    A basse vitesse, la moto est étonnamment très douce à condition de s’appliquer un peu plus avec l’embrayage. On entend le cardan travailler dans l’oreille droite et les rapports de vitesse se passent sans jamais accrocher, bien aidé par la boite de vitesse légère et précise, seul le point mort se fait désirer.

    Quand vous augmentez le rythme, le cardan change de comportement et devient plus sec, vous le sentez travailler et chaque passe de rapport vous met un coup d’éperon. Si c’est la première fois, il faudra faire attention en rétrogradant un peu trop fort, vous risquez plus vite de bloquer la roue arrière et de découvrir la fameuse chute que Joe vous condamne à avoir parce que vous êtes A2. 

    Découvrir le catalogue d’options BMW

    BMW R Nine T Pure (A2)
    (c) H. Ben Lagha pour A2 Riders

    Vous allez découvrir qu’une BMW ne s’achète pas sans options. Car cela fait parti de l’expérience, faire flamber la carte bleue en mettant des packs options par dessus les oreilles. Oubliez Wish et Ali Express et vos clignotants en plastiques. BMW vous laissera la liberté d’exprimer votre mauvais gout en choisissant la mauvaise couleur ou le mauvais accessoire qui se trouve dans son catalogue quasi-infini d’accessoires. 

    Mais pour vous aider il y a 3 packs différents disponibles pour ensuite y greffer d’autres options. 1 100 euros pour la finition pro, 415 euros pour les jantes à rayons, 95euros pour les collecteurs chromés,  830 euros pour le pot Akrapovic, De 13 500 euros prix de départ, vous allez vite dépasser les 15 000 euros voir plus. Pour le plaisir, je vous laisse le lien vers le configurateur de mon modèle d’essai à 15 225 euros

    Et la liste est longue : phares de virages adaptatifs, alarme intégrée, paramétrage frein moteur, mode de conduite pro, etc. 

    Découvrir une R Nine T à moitié ?

    BMW R Nine T Pure (A2)
    (c) J. Muntzer / A2 Riders

    Non, ce n’est pas une demi R Nine T. La Pure fait parti de la gamme « classic ». Donc un style très dépouillé. Il y a de ce fait quelques détails qui viennent agacer comme ce joli compte-tour rond qui manque d’informations : jauge essence, rapport de vitesse engagé et pas de régime moteur. Il va falloir apprendre la moto à l’ancienne, façon « classique ». Oui, à ce prix on aimerait aussi une fourche inversée, question de principe. Mais la tenue de route n’en souffre pas et l’on oublie vite ce détail. 

    Et une fois débridée ? 95ch contre 109ch pour la version « full », oui l’impatience vous aura fait perdre 14ch. Mais quoiqu’il arrive vous allez redécouvrir votre R Nine T avec un moteur transfiguré dont le couple max passera à 116Nm à 6 000t/min et vous pourrez ainsi expérimenter toute l’allonge du « flat » tout en ayant eu le temps de vous habituer au reste. Sinon, revendez là bridée, elle ne devrait pas beaucoup décorer. 

    BMW R Nine T Pure (A2)
    (c) H. Ben Lagha pour A2 Riders

    Finalement, son prix fait aussi parti de son charme. Il permet de s’agacer quand on en voit une, de râler sur son propriétaire qui a eu les moyens de l’acheter, tout en se disant  au fond de soi, qu’il a quand même raison. 

    Cette BMW conviendra parfaitement à celui ou celle qui a passé son permis pour se faire plaisir avec sa moto. Qui veut un flat-twin BMW dès le début et qui finira sûrement en GS. 

    Et non vous ne serez pas obligé de passer vos vacances à Dubaï. Quoi que, je vous ai déjà dit que c’était en réalité très raffiné Dubaï ? 

    Tarif BMW R Nine T Pure A2 : à partir de 13 500€ 

    Fiche technique ici

    Equipements de Julien (1,82 m – 80 kg) 

    6 thoughts on “BMW R Nine T Pure : Débuter le A2 en flat-twin

    1. Ping : T - A2 Riders T

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :