Paroles de A2 - A2Riders.com
    0

    Paroles de A2 : « crois en toi ! »

    Pour la première de Paroles de A2, c’est un Julien qui s’y colle. Son pseudo Instagram @pyreneanwheels. Il est un peu pistonné pour passer en premier car c’est lui qui a dessiné le logo du site !
    Il a 32 ans, détenteur du A2 depuis septembre 2020 et il roule dans les Pyrénées.

     » Paroles de A2  » c’est à vous de prendre la parole !
    Vous y partagez votre expérience, votre ressenti, vos difficultés rencontrées mais aussi vos conseils aux autres A2. 
    Pour que cela marche il faut commenter, échanger et partager avec les autres !
    Pour participer c’est simple : envoyez un mail à contact@A2riders.com et je vous fais parvenir les questions.

    « Je veux devenir un esprit libre »

    Photo par @pyreneanwheels pour A2riders.com

    Pourquoi j’ai passé le permis A2 ?

    Pour m’évader ! Sans trop m’étaler sur ma vie, disons simplement que certains évènements, certaines situations, ont essayés d’avoir raison de moi. Mais bon, tu sais ce qu’on dit hein !

    Les bikers sont de véritables durs à cuire, capables de faire face aux aléas de la vie sans sourciller !
    Du coup, un beau matin d’été, je me suis lancé : retour sur les bancs de l'(auto)école !
    « Bonjour ! Je veux devenir un esprit libre, rouler cheveux au vent le cul sur une Triumph, comme Brando dans l’Équipée Sauvage ! » – « Bien sur monsieur, passez l’épreuve du code moto (ETM, ndlr) et présentez-vous lundi aux leçons pour commencer la préparation à l’épreuve du plateau, avec blouson, chaussures montantes, pantalons, gants et casques homologués ! »… Bon, compris, pas de cheveux au vent alors…

    Quel type de motard je suis ?

    J’suis plus un motard lambda, le genre de mec qui sors sa meule pour profiter de jolies balades seul ou en groupe, passionné par l’univers moto, la culture des 50’s et le Rockabilly, et qui voit sa meule comme un merveilleux moyen de transport ayant la capacité de te donner un sentiment de liberté absolu tout en t’offrant une sensation de bonheur instantané.

    Ce que j’aime le plus en moto

    Ce sentiment de liberté, cette sensation de ne faire qu’un avec la machine, d’être en équilibre constant, livré aux aléas du climats et de la route, profitant de chaque recoin du paysage qui défile sous mes yeux. Voyager à moto, c’est redécouvrir la notion même de voyage et mettre l’accent sur le chemin plus que sur la destination !

    Photo par @pyreneanwheels pour A2riders.com

    Je roule avec quoi et pourquoi ? 

    Une superbe XSR 700 de chez Yamaha ! Parce que sa p’tite bouille de néo-rétro couplée au pep’s du moteur CP2 représentaient pour moi LE compromis parfait entre la T-bird 6T de Brando et la technologie que nous proposent les constructeurs 70 ans plus tard.

    Ce que j’aime dans cette moto 

    C’est une moto vivante, coupleuse, grâce à son bicylindre qui offre de véritables sensations, tout en étant très fluide et sécurisante. Elle est capable de pardonner bon nombre d’erreurs de débutant, son châssis est vraiment très sain.

    Ce que je n’aime pas dans cette moto 

    Elle manque concrètement de protection, comme toute les roadsters naked ceci dit. De plus, je trouve que sa monte de pneus d’origine, les Pirelli Phantoms, ne sont pas à la hauteur des performances que peut proposer cette machine. Ils n’ont pas un grip des plus rassurants, en plus d’être longs à chauffer et d’avoir une adhérence limitée sur chaussée humide.

    La moto qui me fait rêver 

    Un bon trail vraiment polyvalent, aussi à l’aise sur terre que sur bitume, dans la lignée d’une BMW 1250 GS ! Mais sans doute en plus léger. Du coup, j’attends la Norden 901 de chez Husqvarna avec impatience !

    Photo par @pyreneanwheels pour A2riders.com

    Les difficultés que j’ai rencontré

    Suite aux aléas de la vie sur lesquels je n’ai pas voulu m’attarder en début d’article, j’avoue que l’idée de se « jeter » dans l’évitement n’a pas été chose aisé au début. Clairement, c’était plus un blocage psychologique que physique, qui heureusement a su être dépassé !

    Le conseil que j’aurais aimé qu’on me donne

    Ça peut paraître bateau, bien que ce soit valable dans tous les aspects de la vie, mais le conseil que j’aurais le plus aimé entendre en passant mon plateau n’est autre qu’un simple « Crois en TOI, TU en es capable ! ».
    Tout part de là, vraiment ! Dès l’instant où tu te sens apte et légitime à réaliser quelque chose, tu te donnes tout les moyens possibles pour y parvenir. Les « échecs » ne sont finalement que de simples leçons qui t’aident à progresser !

    Le truc que je veux découvrir 

    La nature à moto ! D’où la volonté de m’orienté vers le monde du Trail ! Sillonner les pistes et en prendre plein la vue, que ce soit dans mes belles Pyrénées sur les traces de Tom Barrer ou en revivant l’aventure de Lolo Cochet en Islande ou dans les steppes mongoles !

    Et après mon A2 ?

    Après le A2 ? Rien ne changera, si ce n’est bien sur la réglementation quant à la puissance autorisée. Mais A2 ou A, la passion de la moto, l’émerveillement du voyage en deux roues et l’envie de découvrir d’avantage chaque jour resteront probablement intacts, c’est là tout le mal que je nous souhaite !

    N’hésitez pas à commenter pour échanger avec le camarade rider Julien !

    Maintenant, c’est à vous de prendre la parole ! Envoyez un mail à contact@A2riders.com et rendez-vous très vite sur le site.

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :